Coudonc, vous êtes durs de comprenure, on ne dit pas... on dit...

Publié le par Maxime Jobin

Comme il semble que cette rubrique soient plutôt populaire - autant auprès des Québécois qu'auprès des Français -, voici la suite du lexique franco-québécois! Déjà le titre est composé d'une expression typiquement québécoise : être dur de comprenure, qui signifie (pour mes lecteurs français) "être quelqu'un qui ne comprends pas rapidement".

Alors, en France :

On ne dit pas... On dit (toujours ou parfois) ...
Faire la fête, le party Faire la teuf
Rire un bon coup
Se marrer
Chips
Tuiles
Consommé de boeuf
Réaction... quoi? On ne le dit tout simplement pas, car sinon on se fait regarder comme un extra-terrestre, juste avant de se faire dire : "Vous êtes québécois?"
Femme
Meuf
C'est fou!
C'est ouf!
Bizarre, étrange... quelqu'un qui est drôlement attriqué (vêtu), etc.
Quéqué (merci à Pierrick pour la démonstration :P)
Niaseries / Niaiser
Conneries / Dire des conneries
Avoir honte de quelqu'un
Se taper la honte
Chum de gars Copain/Ami
Fait frette en criss
Ça caille
Sac d'épicerie Sachet
Je te dirai ce qui en est plus tard Je te dis quoi. Expression ch'timi qui nous fait dire... quoi quoi? Et qui fait répondre au Français ch'ti : quoi? Et ainsi de suite... vous vous imaginez la scène. :P

À noter également que NON, les Québécois ne disent pas chien-chaud plutôt que hot dog.

Et tant qu'à y être, pourquoi pas un petit lexique japonais!

Français Japonais
Bon appétit Hitadakimas
Bonjour Conichoua
Au revoir Sayonara
Merci Arigato
De rien Dou itashimashite
Régale toi Omeishi agare
Remerciement pour la nourriture que l'on va manger Itadakimasu

Vous pouvez également lire les billets lexicaux précédents :
- Première partie : On ne dit pas... on dit...
- Deuxième partie : Non mais vraiment, on ne dit pas... on dit...

Publié dans Stage à Lille 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Venise 14/03/2009 16:50

Hé ! Nous avons droit à des tableaux maintenant. Je te visualise en prof. devant un tableau tenant une baguette (pas de pain là !), nous faisant notre leçon de Franqué (il y avait le franglais, il y a dorénavant le franqué).

Et un petit bonus japonais. Pourquoi ? Tu manges plus japonais que jamais ?

Maxime Jobin 15/03/2009 10:41


Oui, je trouvais que cela faisait plus clair! ^^ Et le bonus japonais, et bien... tu sais que j'avais rencontré des Japonais (j'en parle dans mon dernier billet) ? Et bien je les ai revu, ainsi que
le groupe de Français qui les a accueilli. Alors c'est bien normal, je commence à connaître quelques mots en japonais! Plutôt drôle, n'est-ce pas? haha