Tourcoing, Japon et manifestation

Publié le par Maxime Jobin

Je vous vois déjà vous demander, derrière votre écran, quel est le lien entre ces trois mots : Tourcoing, Japon et manifestation. Et bien c'est qu'il s'est passé beaucoup de choses cette semaine, et pas question d'en oublier une sur mon blogue! C'est donc un petit melting-pot de la semaine que je vous propose.

D'abord, la semaine a été marquée par l'arrivée du Japon à Lille! Et oui, un groupe de Japonais arrivait ici, dont Arisa, une nouvelle stagiaire de Valérie, ma responsable, qui travaillera donc avec nous! Malgré la barrière de la langue, ma rencontre avec elle fut très intéressante - et se fit en anglais, qui était bien loin dans ma boîte cranienne, avec son thé et un confort bien ancré. Déjà, grâce à Arisa, je connais deux mots japonais : Conichoua qui veut dire bonjour et sayonara qui signifie au revoir. En même temps, j'ai fait la connaissance des Français qui les ont accueillis ici et qui, heureusement, parlent un peu le japonais (un peu? mais que dis-je, ils le parlent vraiment très bien, surtout si on les compare à moi et mes deux mots, haha). Ils sont tout aussi sympathiques qu’Arisa et ont été très accueillants avec moi en m'invitant à les rejoindre pour déjeuner. Je m'entends plutôt bien avec eux, alors j'espère les recroiser!

Ensuite, j'ai eu l'occasion de participer à une manifestation française! Vous savez comme les français aiment manifester, c'est dans leur culture, comme ils disent. C'était donc un incontournable que de les suivre à l'une d'entre elles, et j'ai pu le faire grâce à Valérie qui m'a très gentiment proposé de venir avec eux manifester pour la survie de la recherche et du système éducatif en France (de ce que j'en ai compris et de ce qu'Étienne m'en a expliqué). J'ai un peu vu la chose comme une sortie culturelle et j'ai franchement apprécié. On crie, on chante et on fait la vague! À droite, la pancarte que je m'étais faite et qui a bien fait rire Valérie et Louise.

Finalement, nous avons terminé la semaine en beauté en assistant au Défilé de géants de Tourcoing, une petite ville tout près de Lille accessible en métro. J'avais déjà entendu parler des géants des festivals français, mais j'étais loin de m'imaginer leur folie et leurs danses! Rigodons, rock ou trash, ils dansent sur toutes les musiques et feraient rigoler n'importe quel dépressif.

Mais la journée des géants à Tourcoing n'est pas seulement un défilé de géants. Après s'être restauré dans un magnifique restaurant asiatique - où j'ai réussi pour la première fois à manger avec des baguettes durant tout le repas -, nous avons été captivés comme des enfants de trois ans par la Parade Nocturne. Vraiment, je n'ai jamais rien vu de tel au Québec. Des musiciens, des acrobates, des cracheurs de feu et des acteurs qui se poursuivent et s'interpellent dans un synchronisme parfait. Une beauté sonore à en couper le souffle, de superbes costumes extravagants et colorés. Le plus surprenant pour nous, Québécois, ce fut de voir que ce n'était pas que la parade qui se déplaçait à travers la foule, mais aussi et surtout la foule qui courait pour suivre la parade, les feux et la musique! Cela donnait une fête beaucoup plus dynamique et permettait d'être à seulement deux pas de la prestation - assez pour recevoir des braises dans les yeux! En somme, il est très difficile d'expliquer l'ambiance de cette fête. C'est totalement indescriptible, il faut vivre l'expérience pour bien saisir la joie et la frénésie qui y a lieu. Cela surpasse à mes yeux Dunkerque et vaut grandement la peine d'être vécu à nouveau, avec quelqu'un avec qui le partager!

Je vous laisse avec des photos et des vidéos de cette soirée à Tourcoing, question de vous donner quelques frissons et une envie irrésistible  de me rejoindre à Lille, haha.

Bonne semaine!

Encore des photos



 

En photos

Pour voir une photo en plus grand format, cliquer dessus.

Dans le texte
(1) La finale de la Parade Nocturne du festival des géants de Tourcoing.
(2) Arisa, la stagiaire japonaise!
(3) Ma pancarte purement québécoise lors de la manifestation.
(4) Le défilé des géants et ses rigodons!
(5) Musiciens de la Parade Nocturne.
(6) La Parade Nocturne et ses feux!

Section "Encore des photos"
(1) Ok... ELLE est assez traumatisante en vrai avec ses mains molles et sa tronche de démone!
(2) D'autres géants, plus rock n'roll!
(3) Juste pour vous donner une idée de la distance qui nous séparait des musiciens!
(4) Les sauteurs de lune, de drôles de petits bonhommes et petites bonnefemmes sautillants et parlant une langue lunaire. Ici ils nous donnent l'impression d'avoir basculé dans un autre monde!
(5) Une géant squelette enflammé! C'est quelque chose à deux mètres de soi!

En vidéos






Publié dans Stage à Lille 2009

Commenter cet article

Mélanie 11/03/2009 19:21

Merci Maxime pour ces compliments.Sache que tu es également apprécié des Français!!!
Pour ce qui est de "de rien" en Japonais, c'est Dou itashimashite ^^
Ton blog est très bien, continue, surtout les différences entre le Français et le Qébecois, j'adore!!!!

Maxime Jobin 11/03/2009 19:40


Haha merci beaucoup^^!


lyne 09/03/2009 23:58

Tu pourras ajouter ce mot japonais à ton vocabulaire. Je ne sais pas comment cela s'écrit, mais cela signifie bon appétit :
HITADAKIMAS

Maxime Jobin 10/03/2009 07:15


Oh oui, elle me l'avait dit mais j'avais oublié! Hier elle m'a aussi appris merci (arigâto) et de rien (un truc de trois kilomètres dont je ne me souviens absolument pas! haha).