Élections 2008 – Non à Harper!

Publié le par Maxime Jobin

Le 14 octobre prochain, il y aura élection au Canada, comme vous le savez sûrement tous (je l'espère!). C'est la première année où j'aurai le droit de voter, quelque chose que j'attends depuis longtemps! Mais j'ai peur. Vraiment. J'ai peur que les conservateurs soient majoritaires. Minoritaires, ils me semblent déjà très dangereux, alors je ne veux vraiment pas voir ce que deviendrait notre pays en cas de majorité conservatrice.

Pourquoi faut-il dire non aux conservateurs? C'est justement le sujet de ce billet. Il y a plusieurs raisons, mais celle qui les regroupe toutes : le gouvernement Harper fait régresser le Canada de façon tout à fait alarmante. Puisqu'il n'y a rien de mieux que des faits pour expliquer une situation, j'ai décidé de publier une série de 6 billets dénonçant chacun les agissements du Parti Conservateur du Canada qui motivent ma décision de ne surtout pas voter pour eux aux élections d'octobre. Ce billet est donc le premier de la série et parlera des mensonges et des ruses utilisés par le gouvernement Harper pour faire tomber les Québécois dans son filet.

Les mensonges et ruses

Règlement du déséquilibre fiscal
Le déséquilibre fiscal est le fait qu'il existe au Canada une mauvaise répartition des ressources monétaires entre le niveau fédéral et le niveau provincial, ce qui, entre autre, empêche le Québec de réaliser plusieurs projets. Il manque présentement 800 millions de dollars pour l'éducation dans notre province, alors que le fédéral a des surplus de plusieurs milliards chaque année. En d'autres mots, ceux de Bernard Landry, « les besoins sont dans les provinces et les moyens sont à Ottawa ». Le gouvernement Harper se vante d'avoir réglé ce problème. C'est faux. Tous les chefs de partis québécois s'entendent (ce qui, admettons le, est très rare) pour dire que le déséquilibre fiscal n'est pas réglé.

Reconnaissance de la nation québécoise
Faux. Bien que les conservateurs aient déclaré que le Québec est une nation, il ne s'agit que d'une ruse pour obtenir plus de votes québécois. Car dans les faits, il n'y a aucune conséquence concrète à cette déclaration. Pas de reconnaissance accrue de la langue, de la culture et des valeurs québécoises. Il n'y a qu'à voir le bilan des conservateurs pour se rendre compte que ce parti est loin des idées et priorités des Québécois. Pas de place à l'UNESCO pour le Québec comme promis par Stephen Harper non plus. Seulement que du mépris et de l'indifférence. Est-ce que ça, c'est reconnaître la nation québécoise?

Voyez dans deux jours Harper et le mépris de la culture.

Publié dans Politique et société

Commenter cet article

Lucie 25/09/2008 15:08

J'attends avec impatience ton billet sur la culture... Inutile de te dire que je ne voterai pas Conservateur non plus! Grrr...

Venise 25/09/2008 04:11

Comme ce billet est d'intérêt public, une fois terminé la série, pourquoi ne pas faire un lien avec Facebook. Depuis que je le fais pour Le Passe-Mot, ma fréquentation s'en trouve considérablement augmentée.

Maxime Jobin 25/09/2008 14:10


Très bonne idée Venise! Merci! ;)