La brunante

Publié le par Maxime Jobin

Un chef d'oeuvre d'humilité québécois.

Deux femmes se rencontrent par hasard : l'une, Madeleine, souffre des débuts de la maladie d'alzheimer, l'autre, Zoé, est mal dans sa peau, mal dans sa vie. Madeleine engagera Zoé comme dame de compagnie, sans se douter de la relation de complicité et d'amitié qu'ils construiront bientôt ensemble. Ils deviendront comme le lichen, la symbiose d'une algue et d'un champigon : l'une ne pourra plus vivre sans l'autre, s'aidant mutuellement dans leurs épreuves.

Ce film doit absoluement être vu. Touchant, il raconte l'amitié de deux être très différents tout en traitant de thèmes difficiles, mais sans excès, sans cliché. C'est une histoire simple, mais remplie de beauté et de realité. Je vous conseil fortement de regarder ce film.

Synopsis

"Se sachant atteinte de la maladie d'Alzheimer, la fière Madeleine, 72 ans, se rend au bord du fleuve Saint-Laurent dans l'intention de s'y jeter. Au même moment, Zoé, chanteuse paumée de 35 ans, tente d'échapper à des types qui la poursuivent pour une dette de drogue. Madeleine intervient de façon inespérée et la tire de ce mauvais pas. Peu après, Zoé se laisse convaincre d’accompagner la septuagénaire dans sa dernière visite des lieux et des gens qui l’ont marquée. Au gré des escales et des rencontres, entre Montréal et Percé, les deux femmes développent une intimité de plus en plus forte. Mais alors que Zoé semble avoir enfin tiré un trait sur son passé, celui de Madeleine commence à s’éroder dans sa mémoire."

Commenter cet article