Génocide au Darfour

Publié le par Maxime Jobin

"En silence, tout comme il y a douze ans au Rwanda, se déroule le premier génocide du 21 siècle dans une région de l'Ouest du Soudan, le Darfour.
Depuis l'hiver 2003, 300 000 hommes, femmes et enfants y sont morts de l'incurie médiatique et politique.

Les milices Janjawids, alliées du gouvernement soudanais de Khartoum, s'appuient sur les tribus musulmanes "arabisées" pour massacrer les tribus musulmanes "africaines" contestataires de l'Ouest du pays.
Des Organisations Non Gouvernementales et des journalistes sont même chassés du Darfour par le gouvernement soudanais.
Le régime dictatorial de Khartoum orchestre ainsi sciemment la famine des populations du Darfour et le silence autour des massacres.

Aujourd'hui, 2,5 millions de personnes ont été déplacées de cette région de 6 millions d'habitants.

10 000 personnes y meurent chaque mois.
"
SauverLeDarfour.org

Je savais que cette réalité existait. Mais je ne savais pas que nous avions le pouvoir de faire quelque chose. Mia Farrow, invitée à l'émission Tout le monde en parle, m'a fait comprendre toute l'ampleur de ce carnage et l'importance de l'action de chacun d'entre nous face au génocide du Darfour. J'ai donc décidé d'agir, du mieux que je le peux. Désormais, je veux participer à au minimum une cause qui m'est importante par année. À ce jour, c'est la cause de la population Darfourienne que je souhaite défendre.

Je mets donc sur ce blog une image, celle à droite, pour que mes visiteurs se voient au moins offrir l'occasion d'en savoir plus sur le génocide du Darfour et soient en mesure de leur venir en aide. Je fais moi même un don. Je tiens à préciser que je ne suis pas pour autant un expert dans le dossier du Darfour et que pour plus d'informations, je conseille une recherche sur le web, plus particulièrement le site de Mia Farrow, dont l'adresse se retrouve plus bas.

Voici quelques liens pour ceux qui aimeraient également soutenir cette cause :
Merci à tous ceux qui participeront.

Publié dans Coups de gueule

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article