Assimilation des immigrants québécois?

Publié le par Maxime Jobin

Hier, à l'émission Tout le monde en parle, le général Roméo Dallaire disait à propos des accommodements raisonnables et de la commission Bouchard-Taylor quelque chose s'apparentant à ceci (malheureusement je n'ai pas pu retrouver ses mots exacts) :  « Il est tout de même ironique que le peuple québécois utilise le terme assimiler en parlant des immigrants, alors que ce mot est l'un des mots les plus noirs de leur histoire. »

Mon coup de gueule, c'est de lui répondre qu'on ne peut pas comparer l'assimilation des québécois à l'intégration des immigrants : le peuple québécois s'est fait envahir par un autre peuple qui lui demandait de changer sa culture, sa langue, ses valeurs, etc. et l'immigrant est venu ici en toute connaissance de cause et se doit par conséquent de respecter nos lois et nos valeurs. L'un a été forcé, l'autre a fait un choix (même s'il quittait un pays en guerre, et oui). Je crois que la plupart des immigrants comprennent cela, et c'est tout à leur honneur.


Publié dans Coups de gueule

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maryse Lafleur 26/12/2007 05:48

Malheureusement, je pense que certains Québécois dits de souche ne souhaitent qu'assimiler les immigrants et par le fait même nuire à notre enrichissement culturel et à une ouverture d'esprit qu'ils n'ont guère, de toute évidence. Ce n'est pas parce que les Britanniques ont tenté de nous assimiler qu'il nous faut nous venger sur d'autres, Et qu'avons-nous fait aux peuples qui habitaient ici lors de notre arrivée? Assimilation, standardisation, c'est bien médiocre à mon humble avis

Maxime Jobin 26/12/2007 15:37

J'espère seulement qu'il s'agit là d'une minorité de Québécois.

Artémis 14/10/2007 13:20

Cela ressemble étrangement à des débats que nous avons en France depuis des décennies, sauf que demander de " respecter nos lois et nos valeurs " a généré longtemps des levers de boucliers car perçu comme du fascisme latent.