L'AÉCS, représentative mon oeil

Publié le par Maxime Jobin

Pour ceux qui ne le sauraient pas, l'AÉCS est l'association étudiante de notre cégep, le cégep de Sherbrooke. Ce qui m'amène à écrire aujourd'hui, c'est une absurdité que j'ai lue dans leur journal, le Porte-Voix, distribué à tous les étudiants lors de la prérentrée. On peut y lire, sur la première page : "L'AÉCS est représentative des étudiants et des étudiantes du Cégep en basant son discours et ses actions sur les décisions prises en assemblées générales, l'instance supérieure du syndicat.". C'est totalement ridicule, car l'AÉCS est loin d'être représentative. Je m'explique.

Comme à chaque automne, notre association sortira ses pancartes et ses hauts-membres du placard pour "informer" les nouveaux arrivants au cégep de leurs revendications et des raisons d'une probable grève générale illimitée. Et puis il y aura assemblée générale, où les nouveaux iront voter pour ou contre la grève sans avoir été informé correctement. Pourquoi mal informé? Parce que l'AÈCS n'informe pas ses membres comme elle le prétend, elle les dirige vers la voie qui leur convient à eux, les hauts-membres du syndicat étudiant.

Pour que les étudiants de première année soit réellement INFORMER, il faudrait que l'association leur expose les pours et les contres de la grève, au lieu de leur faire miroiter un seul côté de la médaille. Ainsi, les nouveaux étudiants, n'ayant jamais voté pour "choisir" les idées que l'AÉCS défend, pourraient voter en toute connaissance de cause.

Il est facile pour l'association étudiante de dire, en exposant une seule partie des faits, que parce qu'elle base ses revendications sur les résultats d'assemblées générales, elle est représentative. Le problème, c'est qu'elle truque les résultats en distribuant de l'information triée selon qu'elle convient ou non à leur position. Le cercle vicieux peut honorable qu'elle utilise pour garder ses idées en avant me semble assez clair et hypocrite:

1. Par leur campagne d'information à chaque automne, ils convainquent facilement les nouveaux arrivants du "bien-fondé" de leurs opinions, puisqu'ils n'ont aucune compétition et que les étudiants ne sont informés que de ce que l'AÉCS veut bien les informer.

2. À l'assemblée générale, ils réussissent à faire voter à nouveaux leurs revendications avec l'aide des votes de ces mêmes étudiants.

3. Ils peuvent se dire "représentatif" de l'opinion des étudiants, ayant fait une campagne déloyale pour y arriver.

4. Le cercle recommence l'année suivante.

Lors d'une assemblée générale peu avant la fin de la session d'hiver 2007, il a été proposé qu'un "camp" du non soit inclus à la campagne d'information de la session d'automne que nous allons commencer dans quelques jours, afin de permettre aux nouveaux étudiants de former clairement leur point-de-vue. Évidemment, cette proposition a été rejetée.

L'AÉCS ne peut donc pas se dire représentative.

J'aimerais quand même inviter tous les nouveaux arrivants au Cégep ainsi que tous les étudiants à voter lors de l'assemblée générale qui viendra bientôt, en prenant toutefois garde de bien analyser les arguments de l'AÉCS, puisqu'aucun comité du non ne pourra vous informer de son point de vue. C'est en faisait cela qu'on pourra arriver à une vraie association étudiante représentative.

Bonne rentrée!

Publié dans Politique et société

Commenter cet article

David 12/10/2007 18:10

Il n'y a pas de comité anti-grève car lors de l'assemblée d'avril 2007, les moutons ont votés contre la formation de comités pour et contre. Ils ont demandés un groupe pour uniquement fait supposant que les médias et la direction face une propagande contre la grève...Ce qui n'Est le cas, vu que l'on entend parlé uniquement de ceux POUR la grève.

Afin de résoudre partiellement la problèmatique de manque d'information divisée ici, un groupe tente de se mobilisé le plus tôt possible.

Le groupe d'Options à la grève.

Je vous invite à leur écrire à leur adresse courriel et de faire circuler l'information. Le groupe est en formation et doit agir rapidement!

options.a.la.greve@hotmail.com

Maxime Jobin 13/10/2007 13:11

D'accord, merci!

Publius 27/09/2007 23:27

Salut Maxime!

Je voulais simplement te signaler que l'AÉCS organise un vote le 11 octobre pour partir en grève! Selon une amie, elle dit que le vote se ferait dans un local et que c'est l'association étudiante qui se charge de compter les votes et du bureau de vote. Bref, il y a énormément d'ingérence de l'AÉCS dans tout les procédés démocratique.

Pourquoi ne pas tenter d'amener cela en assemblée générale justement? Amener le plus de monde possible afin de dénoncer les revendications bidons de l'association étudiante et à la limite faire changer les gens sur l'association étudiante au complet?

Sincèrement, il y a des gens qui sont de ton avis dans le cégep et ils se lèveront avec toi!
Comme il n'y a pas d'assemblée générale avant le 11 octobre, il serait bien de faire mobiliser les étudiants afin qu'ils aient également voter pour ou contre la grève sinon ce ne sera que des anarchistes, des communistes et des hippies qui iront voter et qui décideront tout avec leurs amis de l'asso.

Maxime Jobin 28/09/2007 00:10

Oui tu as raison. Il y a également une raison pour laquelle le vote ne s'est pas fait lors de la première assemblée générale. L'AÈCS ne peut demander qu'une seule levée de cours à la direction, il n'y aura donc pas de levée de cours à l'assemblée où le vote se fera. Cela donne un grand avantage au côté du pour : sans vouloir généraliser, les étudiants ayant peu d'heures de cours sont plus enclins à être pour la grève puisqu'ils ont du temps à perdre, au contraire de ceux qui ont 30 heures de cours et qui ne veulent pas gâcher leur session en perdant 2 à 6 semaines de cours. Lors du vote, ceux qui pourront aller à l'assemblée seront ceux qui ont peu d'heures de cours, et donc ceux qui sont la plupart du temps pour la grève. Je suis convaincu que L'AÈCS utilise cette stratégie peu honorable en toute connaissance de cause.

NutZ 03/09/2007 04:54

Salut,

L'objectivité, ca n'existe pas. Dès que tu parles, ton discours est inévitablement teinté par ton idéologie. Pourquoi devrait t'on s'en cacher? Bref, lorsque tu transmet de l'information, peut importe c'est sur quel sujet, il est normal que ce soit ton opinion que tu défend. Si il y a des gens qui s'organisent pour former un comité contre la grève et bien il y aura de l'information contre la grève qui circulera mais si il n'y en a pas, ce n'est pas à l'AÉCS d'assumer le fardeau du manque d'organisation des anti-grève si cette derniere a pris des positions claires en assemblées générales.

De plus, tu n'a pas l'air d'avoir la population étufiante en très haute estime lorsque tu dit que l'AÉCS ''dirige les étudiant-e-s''. Si les gens sont capables de penser par eux-mêmes, ils et elles sont capables de se faire une idée propre des propos de l'AÉCS et ensuite participer pleinement au débat. C'est à ça que serve les assemblées générales et encore une fois, si les gens ne sont pas capables de se faire leur propre idée, ce n'est pas la faute de l'AÉCS...Et pour ce qui est de l'idée contraire à celle de l'AÉCS, tu n'a qu'à regarder n'importe quel médias de masse. À tous les jours, ils nous crache l'opinion contraire de l'AÉCS mais ça ça semble beaucoup moins te déranger...Est-ce que je me trompe? La grande différence, c'est que l'AÉCS assume ses idées et ne prétends pas se cacher derrière une fausse objectivité...

Aussi, en devant présenter les deux points de vues, tu cherches surement à défendre la neutralité de l'association. Or, encore une fois, c'est impossible. Lorsque tu choisis d'être neutre, tu fait ce choix de manière non-neutre donc tu es de facto pas neutre. Refuser de prendre position sur une question, c'est accepter implicitement l'ordre actuel des choses par notre inaction...

Maxime Jobin 05/09/2007 00:10

"Si il y a des gens qui s'organisent pour former un comité contre la grève et bien il y aura de l'information contre la grève qui circulera mais si il n'y en a pas, ce n'est pas à l'AÉCS d'assumer le fardeau du manque d'organisation des anti-grève si cette derniere a pris des positions claires en assemblées générales."Le problème c'est que le droit de l'AÈCS à ne pas représenter les anti-grévistes dû à ses positions vient justement des résultats faussés des assemblés générales dont tu parles. C'est ce que j'explique dans le texte. "De plus, tu n'a pas l'air d'avoir la population étufiante en très haute estime lorsque tu dit que l'AÉCS ''dirige les étudiant-e-s''. Si les gens sont capables de penser par eux-mêmes, ils et elles sont capables de se faire une idée propre des propos de l'AÉCS et ensuite participer pleinement au débat. C'est à ça que serve les assemblées générales et encore une fois, si les gens ne sont pas capables de se faire leur propre idée, ce n'est pas la faute de l'AÉCS..."Lorsque je dis dirige, je veux dire montrer la voie, pas contrôler. Mais dans un contexte comme celui que L'AÈCS a instauré, il est dur de toujours voir clair, même si les gens sont capables de penser par eux-mêmes.  Moi-même j'ai voter pour la semaine d'encadrement et d'étude à la session d'automne car l'AÈCS m'avait assuré que celle-ci ne serait pas reprise. Je suis convaincu qu'elle savait très bien que c'était faux, mais bon, lorsqu'il y n'a qu'une opinion de véhiculée, c'est plus facile de dire des demi-vérités par ci par là. On voit bien aujourd'hui que cette semaine, nous la reprenons."Et pour ce qui est de l'idée contraire à celle de l'AÉCS, tu n'a qu'à regarder n'importe quel médias de masse. À tous les jours, ils nous crache l'opinion contraire de l'AÉCS mais ça ça semble beaucoup moins te déranger...Est-ce que je me trompe? La grande différence, c'est que l'AÉCS assume ses idées et ne prétends pas se cacher derrière une fausse objectivité... Aussi, en devant présenter les deux points de vues, tu cherches surement à défendre la neutralité de l'association."Tu as un point, les médias de masse véhiculent souvent une seule opinion, malheureusement. Et ça me dérange. Autant que l'AÈCS qui joue exactement le même petit jeu, elle qui se dit pourtant contre ce genre de pratique. L'association est un syndicat étudiant. En tant que tel, il se doit de représenter la population étudiante. Or, comme je l'explique dans mon texte, ce n'est pas le cas. Je verrais beaucoup plus l'AÈCS en tant que groupe distinct de l'association étudiante, car elle n'occupe pas son rôle de syndicat mais bien un rôle de promotion gréviste. Ce qui n'est pas mal en tant que tel, mais pour un syndicat, c'est autre chose. Si cette position pour la grève était votée honorablement, je n'aurais rien contre, mais ce n'est pas le cas. "Refuser de prendre position sur une question, c'est accepter implicitement l'ordre actuel des choses par notre inaction..."Au cas où c'est ce que tu sous-entendrais, refuser la grève n'est pas refuser de prendre position, c'est plutôt de contraire. Sinon, tu parles de neutralité dans ton commentaire... je n'en ai jamais parlé. Tu devrais peut-être lire plus attentivement mes propos.