Jour 3 - De Paris à Saint-Jean-Pied-De-Port

Publié le par Maxime Jobin

Nous sommes maintenant dans le train, un TGV, qui nous mènera à Bayonne, là où nous prendrons un autre train pour se rendre à Saint-Jean-Pied-De-Port. Nous découvrons la France : champs jaune-blé à perte de vu, boisés de feuillus, maisons et églises d’un patrimoine qui fait, pour les Français, parti de la vie de tous les jours. Un patrimoine beaucoup plus vieux et significatif que le nôtre.

Ma frousse d’hier disparait à mesure que nous nous éloignons de Paris. Il faut dire qu’elle se mêlait à une toute autre émotion : je n’ennuyais de mon monde. Maladie du voyageur quasi-solitaire qui part pour une première fois. Heureusement que Méli est là. Quoiqu’elle dort beaucoup. Nous n’avons pas vraiment dormi la nuit passée, alors c’est normal. Je crois qu’elle a encore plus de misère avec le décalage horaire que moi.

Angoulême. Bordeaux. Dax. Bayonne.

Saint-Jean-Pied-De-Port. Enfin la ville promise! Et quelle ville! Exactement comme j’imaginais un village français : toiture de dallage rouge, murs beiges, volets, enceintes et murs de pierre, portes en bois massif. Comme un vieux Québec français, mais porté au niveau de la ville toute entière.

À la descente du train, il nous a été facile de trouver l’accueil des pèlerins, qui nous a guidé vers une auberge, ou plutôt un refuge de pèlerin : Le chemin de l’Étoile. Sympathique endroit, je dirais même magique. Des planchers de bois qui craquent, des escaliers ouverts sur le rez-de-chaussée qui monte en tournant autour des étages. On y a retrouvé d’ailleurs, dans le même dortoir que nous, un groupe de polonais que nous avions aidé pour trouver l’accueil. L’une de ses membres, parlant un peu le français, nous a présentés aux autres pèlerins de son groupe. Malheureusement, il est difficile d’imaginer une relation plus forte avec ces polonais, car la barrière des langues est dure à détruire.

Une fois installé à l’Étoile, nous sommes allés marcher dans les rues anciennes de la ville. Nous avons mangé dans un petit restaurant, moi une salade-repas délicieuse, Méli un sandwich pain baguette. Puis j’ai acheté mon bâton de pèlerin ainsi qu’un roman, Les Coloriés, car j’ai l’impression que nous aurons du temps à tuer une fois chaque étape de marche complétée. L’expérience du premier lavage et séchage manuel a été rigolote, n’étant pas habitué à une telle pratique. Mais pas le choix, car nous n’avons apporté que 2 chandails chacun, dont un que nous portons présentement.

Maintenant, il est 9h30 du soir et nous nous apprêtons à nous coucher, car demain sera probablement la plus exigeante de toutes les étapes du chemin : nous devons traverser les Pyrénées. 27 km en 8 heures. En montant 1300 mètres. Donc au lit!

P.S. : Je me souviendrai toujours de Saint-Jean-Pied-De-Port comme d’une des plus belles villes de France, peu importe si c’est exact ou non ou si j’en vois effectivement de plus belles.

Avec du recul

Les polonais dont je parle se sont arrêtés dans les mêmes auberges que nous pendant le tier du chemin. Nous avons donc noué un lien plus fort avec eux. Ils ont d’ailleurs été très généreux en tentant d’aider Méli lorsqu’elle a eu des problèmes avec ses genoux, plus tard dans le chemin.

Le Chemin de l’Étoile, l’auberge dont j’ai parlé, est un endroit très chaleureux. Les dortoirs sont petits, les hôtes accueillants et toujours prêt à aider. Il y avait cuisine, petit-déjeuner, douches, endroits pour laver le linge et sèche-linges. Je recommande ce refuge à tous les pèlerins.

En photo

Dans l'ordre de présentation :
(1) À bord du TGV, je prends une photo de ce que je découvre par la fenêtre.
(2) Une rue à St-Jean-Pied-De-Port.
(3) Sur un pont de pierre à St-Jean-Pied-De-Port.

<< Jour précédent - - Jour suivant >>

 

Commenter cet article

martine hubert 31/03/2009 03:47

Bonjour Maxime,

Lorsque je vais sur jour suivant, ça écrit OVER BLOG. Je suis donc incapable de lire le contenu du voyage.

Merci

Martine

Maxime Jobin 31/03/2009 07:16


Si on lit le message, cela dit qu'il s'agit d'un problème avec Over-Blog, ma plateforme de blog. Ils en sont en train de faire de la maintenance, et le problème devrait être réglé bientôt. Il faut
donc attendre et réessayer plus tard! :'(