Le Parfum

Publié le par Maxime Jobin

Auteur : Patrick Süskind
Note : 8/10
Commentaire: Un livre à savourer, sans aucun doute, mais encore plus à respirer, car à chaque page correspond une odeur ou plus. C'est l'histoire d'un meurtrier, mais aussi celle d'un homme qui se cherche car, voyez-vous, cet homme ne sent pas et qui remarquerait un homme qui ne sent pas? Il est obsédé par son absence d'odeur, il s'appelle Grenouille. Lisez donc son histoire, elle vous enivrera.

« Au XVIIIe siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque. Il s'appelait Jean-Baptiste Grenouille. Sa naissance, son enfance furent épouvantables et tout autre qui lui n'aurait pas survécu. Mais Grenouille n'avait besoin que d'un minimum de nourriture et de vêtements et son âme n'avait besoin de rien. Or, ce monstre de Grenouille, car il s'agissait bien d'un genre de monstre, avait un don, ou plutôt un nez unique au monde, et il entendait bien devenir, même par les moyens les plus atroces, le Dieu tout puissant de l'univers, car " qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait le coeur des hommes ". C'est son histoire, abominable... et drolatique qui nous est racontée dans Le Parfum, un roman qui, dès sa parution, eut un succès extraordinaire et est devenu très vite un best-seller mondial.»

Citations

"Ce n'était pas un parfum qui vous donne une meilleure odeur, pas un sent-bon, pas un produit de toilette. C'était une chose entièrement nouvelle, capable de créer par elle-même tout un univers, un univers luxuriant et enchanté, et l'on oubliait d'un coup tout ce que le monde alentour avait de dégoûtant, et l'on se sentait si riche, si bien, si libre, si bon..."

"Grenouille étira légèrement les coins de sa bouche, comme il avait vu le faire les êtres humains qui sourient."

Autres critiques

Publié dans Lecture

Commenter cet article

zazimuth 14/08/2007 10:58

je me rappelle assez peu de l'histoire (c'est mon problème...) mais je me souviens du suspense du fond policier et de l'atmosphère envoûtante et sombre de ce roman...

Mandarine 21/07/2007 10:49

J'ai lu ce roman et personnelement, je l'ai trouvé vraiment très étrange... je n'ai pas réellement compris le sens de la fin ; la mort de Grenouille dans le cimetière. Retour aux sources, certes, mais quoi d'autre ?

Maxime Jobin 21/07/2007 12:57

Oui, je dois dire que la fin m'a aussi surprise. Mais j'y vois de l'ironie. Grenouille avait voulu régner sur le monde extérieur comme sur son monde intérieur à l'aide de son parfum, mais, alors qu'il avait réussi, s'apercevant qu'il n'en était pas plus heureux, il a fini par se faire détruire par ce même monde extérieur, à l'aide du parfum.