Car parfois...

Publié le par Maxime Jobin

Parfois il y a des livres que nous lisons, sans vraiment en avoir envie. Parce que nous aurions voulu en lire un autre, attendre un peu avant de lire celui qui nous déçoit. Alors il arrive que nous ne finissions pas ce livre, que nous l’abandonnions, faute de passion, de sueur et de folie. Ce n’est nullement une erreur, car comme disait Henri Lavedan, dramaturge français : « La mauvaise lecture est celle que l'on se reproche secrètement de faire. » Mieux vaut-il alors consentir à cesser la lecture d’un livre que nous n’avons pas envie de lire. Toutefois, il ne faut pas l’oublier. Chaque livre raconte l’histoire d’une âme, celle de son auteur. Chaque livre nous apporte invariablement quelque chose. Un livre fait réfléchir, comprendre. Que nous l’ayons abandonné ou lu totalement mais sans ferveur, nous devrions toujours lui accorder une deuxième chance, car il arrive que ce ne soit tout simplement pas le bon moment d’en faire lecture. Quelque temps plus tard, ce livre pourrait devenir notre guide et nous faire voir dans le monde quelque chose qui nous était auparavant invisible. Apprenons donc à donner une seconde chance à ces livres.

Publié dans Réflexion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article