Façons de voir

Publié le par Maxime Jobin

Il existe une autre vision des choses, une autre vision qui s'ajoute au pessimisme et à l'optimisme : le réalisme. En admettant son existence, le pessimisme et l'optimisme deviendrait les deux extrêmes, le réalisme étant placé au juste milieu des deux. Dans cette échelle, l'optimiste voit tout en couleur, en joies et en bonheurs, se cachant ses propres peines et celles des autres, ainsi que ses souffrances. Le pessimiste voit la vie en teintes de gris, s'inventant des peines et des problèmes, transformant tout le bon en mauvais. Le réaliste, quant à lui, tente de voir la vie comme elle est, d'accepter les peines, de les vivres, tout comme les bonheurs simples ou fort. Le réalisme en tant que juste milieu entre deux extrêmes, un juste milieu dur à atteindre.

Publié dans Réflexion

Commenter cet article