Harper refuse toujours Kyoto

Publié le par Maxime Jobin

Alors que le sénat a adopté hier une loi obligeant M. Harper à suivre le protocole de Kyoto, ce-dernier refuse de reconnaître cette loi :

"Le premier ministre Stephen Harper a continué de minimiser la portée de la loi C-288, obligeant le gouvernement à respecter le protocole de Kyoto, qui a reçu la sanction royale vendredi. [...]

M. Harper a continué de s'appuyer sur trois décisions du président de la Chambre des communes, selon lesquelles le projet de loi C-288, présenté à l'origine par le député libéral Pablo Rodriguez, pouvait être débattu parce qu'il s'agissait d'une loi non budgétaire. Cela voulait dire que la loi, une fois adoptée, forçait le gouvernement à présenter un plan, mais ne l'obligeait pas à faire de dépenses pour le réaliser. [...]

En avril, le ministre de l'Environnement, John Baird, avait affirmé, étude à l'appui, que la réalisation des objectifs du protocole conduirait à une catastrophe économique au Canada. « Le gouvernement ne mettra pas de l'avant des mesures pouvant affaiblir l'économie canadienne », a martelé Stephen Harper, vendredi, ajoutant qu'il avait « le devoir de respecter et de protéger l'économie et les travailleurs ».
Radio-Canada

Et bien j'ai une question pour vous M. Harper : Quelle économie sauverez-vous lorsqu'il n'y aura plus de Canada? Je suis désolé, mais pour réparer les énormes erreurs que les générations précédentes ont faites au point de vue environnemental, il va falloir faire des sacrifices. Car à l'heure qu'il est, on ne peut pas tout avoir, il est déjà trop tard. Et qu'aimeriez-vous entendre dans les livres d'histoires de l'avenir? "Le Canada fût le premier pays à comprendre qu'il fallait sacrifier l'économie pour sauver l'humanité des désastres qu'elle avait elle-même créée." ou bien "Le Canada s'accrocha égoïstement à son économie pour un jour la voir disparaitre sous les eaux." ? L’économie est importante M. Harper. C’est votre échelle de priorité qui serait à revoir : entre l’environnement, et donc notre futur à tous, et l’économie vous préférez l’économie. Je trouve dommage que vous ne soyez pas immortel : ainsi au moins, vous pourriez voir les désastres et les malheurs auxquels vous avez participé.

   

Publié dans Politique et société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article