Hommage

Publié le par Maxime Jobin

Décès. Le sol lui échappe. Ce n’est plus l’hiver, ce n’est plus l’été. Il n'est plus seul. Il ne sait pas ce que c’est, mais ce n’est plus l’endroit, c’est L’Endroit. Il entend le pouls d’un cœur. Et tout s’éclaire, il sait où il est, l’Endroit où il sera pour toujours. Là dans ton cœur, le sens-tu?

 

 

Je t'aime Gaston. Je suis là pour toi Lyne et je t'aime.

 

Publié dans Vous et moi

Commenter cet article